Entourage/sous la farine: roulage!

Images : Le parisien

Après Saran Diakhaby la semaine dernière, nous vous amenons à la découverte d’un autre jeune lycéen. Thierno Abdoulaye Diallo, âgé d’une vingtaine d’années, est élève en terminale sciences sociales au groupe scolaire Yacine de Labé. Ce jeune de teint clair fait partie de la nouvelle génération des blogueurs & activistes guinéens. Jusqu’hier, il n’était pas connu du grand public mais impacté dans son quartier. Il nourrit comme ambition d’utiliser ses mots pour peindre les maux de la société. Lisez !

Les gens autour de moi !
Veulent forcément changer mon moi,
Ils ne veulent plus que je sois,
Veulent comme eux, que je paraisse,
Afin d’embrasser la paresse, sans enjamber le pas à franchir qui reste,

Les ennemis verront l’intégralité de mon intégrité dans sa plus haute beauté,
Forcément, ils apprécieront l’homme, que je deviendrai,

Ils me voient sourire,
Ils pensent que je ne sais pas au monde m’ouvrir,
Ce que je veux gratuitement souffrir,
Je vois leurs jeux, je comprends qu’ils veulent que je sois comme eux,
J’essaye de ne pas les considérer même s’ils veulent qu’on soit con-si-lié,
Ils font tous pour me déstabiliser en retour, je fais tout pour me stabiliser,
Ils me tendent des bouteilles d’alcool, pour que je sois ivre,
Je leur enseigne le français pour qu’ils écrivent des livres,

Les ennemis verront l’intégralité de mon intégrité dans sa plus haute beauté,
Forcément, ils apprécieront l’homme, que je deviendrai,

Loin d’eux, je pense au destin que Dieu m’a réservé,
Devenir quelqu’un d’accomplie,
C’est tout ce que je souhaite accomplir,
Ils s’habillent pour être classe, pour habiller mon cerveau, je vais en classe,
Seul retranché, je trace ma route dans ma chambre et l’irrationnel, j’le chambre,

Les ennemis verront l’intégralité de mon intégrité dans sa plus haute beauté,
Forcément, ils apprécieront l’homme, que je deviendrai,

Par le passé, j’ai failli tomber dans leur piège,
Ils voulaient qu’on fasse du vagabondage,
Dans ma tête, tout n’était que sondage,
Grâce à ma famille, j’ai vite pigé la réalité,
Réellement, un verre de vin dans mes mains allait m’tué,
Et je ne pouvais aussi vivre sans choisir une ligne, dans une dualité,

Les ennemis verront l’intégralité de mon intégrité dans sa plus haute beauté,
Forcément, ils apprécieront l’homme, que je deviendrai,

Plus tard, ils se rendront compte qu’ils ne font rien de bon ces malards,
À ce moment, je m’éclipserai dans la gloire comme certaines personnes se noient dans leur baignoire,
En tout cas, je continuerai à les contourner jusqu’au jour où mon succès prônera leur chute méritée,

Thierno Abdoulaye Diallo

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here