Partis politiques : populairement impopulaire !

Images google

Partis politiques populistes,

Surfant sur une base purement communautariste. Il suffit qu’on soit semblable,

Du point de vue ressemblances physiques. Une popularité qui fait réjouir à l’interne,

Et à l’externe, elle fâche. Notoriété clairement biaisée,

Par un communautarisme poussé à l’extrême. Politique naturellement égoïste,

Pour des populations naïves. Narcissisme au sommet de l’Etat,

Et des partis ethniquement politiques,

Chacun veut se faire prévaloir,

Et tire vers lui le drap de la suffisance. La perfection est désormais ethniquement partagée entre deux, Il faut exclusivement que soit satisfaite l’avidité entre eux,

Des réseaux politiques qui se créent par des bandits et mafieux,

Les vendeurs d’illusions gagnent beaucoup d’affectueux, Ils accroissent leur majorité minoritaire en profitant des enjeux,

Sans morales ils agissent et se prennent pour des coqueleux, Ils ont réussi à nous opposer sans trop d’efforts fournis. Il faut seulement dire tu sais c’est « nous » oups, injurieux,

Un « nous » qui se replie dans l’hypocrisie, car réclusionnaire,

Entretenu par un esprit borné et amère,

Tout ce qui compte est un groupuscule,

On saute tous comme des gens pris par l’euphorie,

Alors qu’au fond il y a beaucoup à faire,

Nous débarrasser des esprits qui nous tirent en arrière,

Des cervelles incapables de concevoir en dehors de la ligne ethnique,

Des têtes graniteuses qui ne laissent pas le cœur croiser l’estime. Il faut avoir un des nôtre même si des tâches, il est en deçà,

Tant que l’on ne pense pas par nos têtes, on cherchera le progrès çà et là. On ne se compare jamais aux autres pays qui projettent des images à envier,

A l’horizon guinéen se profile un avenir imbibé d’incertitude,

Vu que la lutte n’est pas unique,

Mais violente parce que bêtement dualiste,

Le peuple inapte à se grouper en trilogie,

Pour servir de frein à cette évolution. Les masses ont toute la force de renvoyer,

Cette belle image tant chantée, révolution,

Les mentalités doivent changer,

Pour avancer d’un seul pas vers une transmutation. Quand ce ne sont que des problèmes d’ethnies,

Ça n’exprime pas une vraie popularité,

C’est plutôt une impopularité populairement partagée,

L’Ethnie est indispensable au début,

Dispensable quand ils atteignent leur but,

Le peuple est devenu un bétail à leur merci,

Malheureusement, la vérité semble obscurcie. Qui pour lever le voile ?

Appliquer un verre correcteur à l’hypermétrope,

Pour voir ce qui le perce, il a besoin d’un microscope,

Sinon, la mauvaiseté politique est tranchante,

Sauf pour ceux qui ne sentent plus,

Elle est bien présente et méchante,

Elle nous ôte de nos facultés d’imaginer,

Nous fait rêver et après cauchemarder,

Quand on l’obéit, enfin, on ne va que merder,

Simultanément, des proches, on va emmerder,

Des amis, on va se désolidariser,

Ce n’est que trop tard qu’on va s’angoisser,

Encenser ceux qu’on avait déjà diabolisés,

C’est pourquoi, il n’est pas bon de se précipiter,

Faire des choix à la vas-vite et enfin regretter.

Elhadj Ousmane Baldé

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here