Labé : une vingtaine de jeunes initiés en entrepreneuriat et au business model

Dans le cadre du marathon entrepreneurial enclenchée par l’incubateur ‘’Ose Ton Emploi’’, au total 28 jeunes dont huit filles ont été initiés  à l’entrepreneuriat et au business model ce samedi 18 août 2018 à Labé. La formation gratuite qui a duré près de 5 heures d’horloge a eu lieu dans la salle polyvalente du Centre d’Écoute de Conseils et d’Orientation pour Jeunes (CECOJE).

Contrairement aux autres structures qui résument la Guinée qu’à la capitale Conakry, le jeune entrepreneur Danda Diallo, co-fondateur de l’incubateur Ose Ton Emploi avec comme slogan « Oser entreprendre », a décidé de se démarquer dans la mise en œuvre de ses activités. Ainsi, il a initié un marathon entrepreneurial qui parcours certaines grandes villes du pays pour former, initier et sensibiliser les jeunes à l’entrepreneuriat et accompagner ceux-là qui sont déjà dans le domaine.

Après les préfectures de Dubreka et Kindia, c’est la ville de Labé qui a accueilli l’incubateur Ose Ton Emploi. Malgré les caprices de la météo, notamment une pluie battante, les participant(e)s ont répondu de manière massive. Pour certains participants ce n’était pas un rendez-vous à manquer. Le trentenaire Danda DIALLO s’est appuyé sur son réseau (Association Villageois 2.0, Jeunes Initiatives et Développement et le CECOJE) à l’intérieur du pays pour baliser le terrain.

Dans son exposé, le formateur a développé les avantages de l’entrepreneuriat et la nécessité d’être focus dans ses objectifs. « L’identification de la problématique est un facteur important quand nous décidons d’entreprendre. Il ne faut pas se laisser emporter par les découragements et l’échec doit être toujours considéré comme un nouveau départ. » A-t-il introduit en substance alliant humour et sourire.

Après la pause, c’est le business model canevas qui a été expliqué et épluché. D’entrée de jeu, il a tenu à expliquer la différence qui existe entre business plan et business model [que vous pouvez retrouver ici] et la nécessité de travailler davantage sur cette dernière partie qui constitue l’épine dorsale de toute idée. Les neufs blocs furent passés au crible avec une avalanche de questions venant des participant.e.s. Chose qui dénotait de l’intérêt qu’ils/elles avaient d’etre initié.e.s à cette session de formation.

Au terme de la formation, quatre groupes avaient été mis en place pour des travaux pratiques. Chaque groupe disposant de quinze minutes pour se pencher sur une idée de projet et produire son business model et le présenter en trois minutes. Ces projets sont entre autres :

1) Un restaurant en ligne
2) Une ferme avicole
3) Une cantine scolaire mobile
4) Un restaurant proposant que des plats traditionnels.

Épaté par l’ingéniosité des groupes, le formateur les a exhorté.e.s à poursuivre les travaux pour que les idées deviennent des projets concrets et viables. C’est sur ces notes et la présentation par Hady DIALLO de l’agence régionale UBA de Labé du concours de la Tony Elumelu Foundation (TEF) que la rencontre s’est achevée. Prochaine étape pour Danda Diallo la ville carrefour « Mamou » où il devait animer une autre session de formation le 19 août 2018.


                                                              Sally Bilaly Sow

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here