Seule la liberté de la presse peut effrayer un chef dictateur

On nous parle de liberté de presse

Pourtant on veut qu’elle se noie dans la paresse

Parce qu’ici, on ne peut pas tout dire

Parler des journaleux même serait médire

Avec tout ça on nous parle de liberté de presse

Des journalistes tués, arrêtés sans raison

Pour eux, j’ai une vraie compassion

On nous parle de liberté de presse

Personnellement,  je plains l’Afrique dans sa grandeur

Et ces guinéens qui ne sont que des beaux parleurs

Des indépendances à nos jours on saute sur les mêmes pas

Les mêmes pas de danse sur un rythme bordélique

Joué par la répression et la menace: il faut boucler sa gueule

Pourtant, ouvrir sa bouche pour bâiller sa colère est fondamentale

Elle existe de forme, Il serait ingrat de dire le contraire

On nous parle de liberté de presse

Eux qui sont censés tout dire

Échangent leur silence pour quelques biais d’banque

Cette situation me déchire le cœur et m’attriste

Et parfois il suffit de dévoiler certaines vérités

Pour activer la haine qui sommeille en certains

Ils considèrent moins le travail des journalistes

Je n »arrête pas de me demander

Si on sait ce qu’on veut vraiment, c’est triste

Je suis d’avis que beaucoup considèrent les dénonciations d’inimitiés

C’est fluctueux

Changeons nos manières d’agir

C’est une arme qui fait rougir

Seule la liberté de la presse peut effrayer un chef dictateur

Arrêtons de peindre les choses acceptons de les voir telles qu’elles sont

On nous parle de liberté de presse

De peur que les vérités ne soient révélées, on menace

C’est raisonnable quand les sages préfèrent garder le silence

La Guinée saigne, partout où tu te tournes c’est des anomalies

Ceux qui arrangent sont moins nombreux que les destructeurs

Osons affronter nos erreurs

Apprenons à répondre de nos actes

Surtout les maîtres des infos qui ont signé des pactes

Accomplissons nos devoirs honnêtement

Au lieu de faire semblent malhonnêtement

La liberté  de presse n’a rien avoir avec la couleur

« La liberté de la presse ne s’use que lorsque l’on ne s’en sert pas « 

SARAN DIAKHABY

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here