Clovis Bergère : « Villageois 2.0 traduit le vrai besoin qui émerge de la connaissance du terrain »

Clovis Bergère lors de la présentation de son mémoire dans l'amphi de l’université Ahmadou Dieng de Labé. Crédit photo : Sally Bilaly Sow

Clovis Bergère est enseignant chercheur à l’université de RUTGERS dans l’Etat du New Jersey aux Etats-Unis. Récemment, il était en Guinée pour présenter sa recherche sur « La jeunesse guinéenne et les réseaux sociaux ». Lors de ce séjour, il s’est rendu à Labé, à 450 kilomètres de Conakry, où il avait vécu dans les années 1990. Après avoir travaillé avec nous sur sa thèse, nous lui avions facilité la présentation de son mémoire à l’université Ahmadou Dieng de Labé.

En prélude au lancement de l’Association Villageois 2.0 (AV2.0) ayant pour objectif de sensibiliser les citoyens des différentes localités de la Guinée sur les avantages et risques des technologies de l’information et de la communication (TIC) et utiliser Internet, à savoir la plateforme www.lesvillageois.org pour promouvoir la bonne gouvernance, les droits de l’homme, l’ouverture des données, la citoyenneté et le contrôle citoyen, Clovis Bergère a décidé, depuis son bureau d’apporter son soutien à notre initiative. « Je supporte de tout cœur, l’initiative des Villageois 2.0 qui est une initiative excellente mais qui est aussi très originale et nécessaire dans le paysage des réseaux sociaux en Guinée », a-t-il introduit.

« Parce qu’elle a été créée de toute pièce par des jeunes guinéens, elle traduit de cette façon, un vrai besoin qui émerge donc de la connaissance du terrain plutôt qu’un projet qui reflexe un agenda externe. C’est plutôt quelque chose qui vient d’un vrai besoin local et aussi parce que dans le paysage des nouvelles technologies 2.0 du projet, les localités ont tendance à être favorisées », a-t-il expliqué.

Séduit par la stratégie du projet de privilégier les localités du pays, Clovis assure que « cette initiative cherche à contrebalancer [le] rapport (qui existe entre ville et village) et à mettre en évidence les grands besoins mais aussi les grandes opportunités qui se trouvent en dehors des villes donc les villageois 2.0. »

L’Association Villageois 2.0 dont le siège se trouve dans le quartier Konkola, commune urbaine de Labé, fait partie des quinze lauréats de la première édition du projet Connections citoyennes de la coopération française des médias (CFI Médias).

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here