Quand la rançon de la vie est la fistule

Crédit photo: Togoqueens

La fistule obstétricale non-traitée est une maladie qui touche plus de deux millions de femmes en Afrique, dont une grande partie dans la zone de la communauté économique des états de l’Afrique de l’Ouest (C.E.D.E.A.O). En Guinée, malgré l’existence d’une association qui lutte contre la fistule obstétricale, elle persiste surtout dans les confins du pays où les postes de santé sont quasi inexistants, comme l’a fait remarquer, Ousmane Tkillah Tounkara dans ce billet de blog.

Djelo était sur ses treize printemps. Son corps d’enfant avait pourtant du mal à cacher les courbes généreuses de la femme qu’elle allait devenir. Dans le village de Helly, les mâles posaient de plus en plus leurs regards sur la jeune fille. Les prétendants avaient commencé à manifester leur intérêt en présentant les colas introductives ‘’goro fouyou faya’’. Le nom de la jeune fille était au cœur de tous les débats et la famille savait qu’elle pouvait en tirer profit.

Les exigences de la famille de Djelo vinrent à bout de tous les prétendants sauf Ladji. Commerçant de renom, Ladji avait convolé plusieurs fois en mariage, Djelo compléterait son tableau de chasse à quatre. Le mariage se fit dans un faste légendaire et le sexagénaire ne lésina pas sur les moyens. Djelo serait la compagne du crépuscule de sa vie. Six mois s’étaient écoulés depuis, et la jeune fille à peine pubère portait déjà un enfant …

Le douloureux combat de l’enfantement

C’était jeudi, jour de marché et chacun était affairé à aller faire ses affaires à la place du marché. Tous, sauf Djelo en sueur cause des douleurs qui déclenchent la délivrance. A son chevet, une vieille multipare faisait de son mieux pour l’aider. Le poste de santé était distant de 15 km. Dans ces conditions, la vieille femme ne pouvait porter sa patiente. S’il s’était agi d’un jour ordinaire des bras valides l’auraient transporté en hamac.

Djelo souffrait le martyr. La vielle Peinda le savait et en éprouvait de la compassion. Alors elle eut l’idée d’aller demander l’aide d’une autre accoucheuse. La vieille Naato accepta et vint avec une décoction verdâtre à faire ingurgiter à la patiente. Puis, après un échange silencieux, les deux vieilles femmes entreprirent de provoquer la naissance par des techniques qu’elles avaient apprises au fil du temps.

Dès cet instant, la femme n’était plus à leurs yeux une priorité. Après un combat qui dura près d’une heure, un petit être rose et pâle sorti des entrailles de Djelo et se mit à vagir. Il est beau mon mari s’exclama la vieille Peinda tenant le bébé comme un trophée. Les deux femmes ne se doutaient pas de la douleur qui lancinait la parturiente. Elles ne savaient pas qu’en aidant à donner une vie, une vie avait été mise en danger. Que Djelo avait contracté une fistule.

Une fistule est la formation anormale d’une connexion entre deux organes internes, entre le vagin et l’intestin par exemple, entre un organe et la surface du corps, comme entre le rectum et la peau, ou entre deux vaisseaux sanguins, comme entre les artères ou les veines.

La condamnation

Une fistule ? C’est pire que tout dans une contrée où l’analphabétisme fait des affres. Désormais, le combat, c’était sur un autre front. Djelo devait vivre recluse, manger seule, dormir seule sans une main quelconque pour essuyer ses larmes. Pas même celle de son mari…

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Please enter your name here